Impôts sur la location à Tenerife:

  • Si vous êtes résident fiscal dans un pays européen (incl l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein), vous pouvez déduire les dépenses et vous payez 19% du bénéfice.
  • Si vous êtes résident fiscal dans un pays non européen, vous ne pouvez déduire aucune dépense et devez payer 24% de votre revenu brut.

En raison de la forte demande d’explications sur cette taxe et sur les documents liés à la déclaration de ces taxes, nous avons compilé un aperçu sur cette page.

Si vous louez votre propriété en Espagne, vous devrez également des impôts à l’État espagnol. N’oubliez pas que si vous louez pour une courte durée, vous devrez également respecter le permis de location de votre bien. L’Espagne a des droits fiscaux, puisque la propriété est située sur son territoire et que les revenus sont donc générés ici.

Impôts sur la location à Tenerife: IVA/IGIC

Pour démarrer… une activité de location en Espagne est assimilée à une activité commerciale et est donc soumise aux règles de TVA en vigueur en Espagne, l’IVA de 21% sur le continent et l’IGIC de 7% sur les îles Canaries. (hors autres régions)

IL N’Y A PLUS D’EXCEPTIONS À CETTE RÈGLE À PARTIR DE JANVIER 2024. Cela signifie que la règle standard est que chaque propriétaire est assujetti à la TVA et doit la facturer à ses clients/locataires.

Impôts sur la location à Tenerife: déduction de frais

Les frais pouvant être pris en charge pour les citoyens de l’UE non-résidents (vous êtes belge ou français, avez une résidence secondaire en Espagne que vous louez) sont les suivants :

  • Coûts associés aux réparations et à la conservation de la propriété.
  • Intérêts sur votre prêt hypothécaire (attention: ce prêt doit être enregistré en Espagne!)
  • Impôts, tels que le revenu cadastral (IBI/SUMA)
  • Autres charges: eau, électricité, etc.
  • Services personnels: tels que le ménage, notre facture pour la déclaration de vos revenus, etc.
  • Vous pouvez également déduire vos frais d’achat, mais nous n’y sommes pas favorables. Cela rend le risque d’un calcul incorrect lors de la revente très élevé, surtout si vous changez de gestionnaire ou de consultant. Il vaut mieux ne pas le faire, et déduire ces frais à 100% de l’impôt sur les plus-values ​​en cas de revente. Plus d’informations à ce sujet sur notre page sur les taxes de vente.

Ces frais ne peuvent être déduits et cotisés qu’au prorata des nuits louées !

Impôts sur la location à Tenerife: Calcul

Dans un exemple simple: vous avez loué 60 nuits sur 90 au cours du dernier trimestre (janvier, février, mars) et pour cela vous avez reçu 1.000€. Tous les frais pouvant être pris en charge ensemble s’élèvent à 200€.

On a alors le calcul suivant :

  • 60/90 = 66,67% des nuits du dernier trimestre ont été louées.
  • 66,67% des frais totaux peuvent être déduits: 200€ x 66,67% = 133,34€
  • revenu imposable : 1000€ – 133,34€ = 866,66€
  • 866,66€ x 19 % = 164,67€ à verser au fisc espagnol.

Cet exemple ne tient pas compte des IGIC que vous devez au Gouvernement Canarien.

Impôts sur la location à Tenerife: déclaration

SI VOUS LOUEZ EN COURTE DURÉE/LOCATION DE VACANCES AUX ÎLES CANARIES ou À LONG TERME À UNE ENTREPRISE DES ÎLES CANARIES :

Vous devez remplir le formulaire que vous pouvez trouver ici sur notre site internet sous cette page : www.sebleeson.com/M210TFR tous les trois mois avant les dates suivantes, afin que nous ayons les données de base nécessaires pour faire les calculs de votre retour :

  • 1 au 6 JANVIER pour la période de location d’octobre – novembre – décembre
  • 1 au 6 AVRIL pour la période de location de janvier – février – mars
  • 1 au 6 JUILLET pour la période de location d’Avril – Mai – Juin
  • 1 au 6 OCTOBRE pour la période de location de juillet – août – septembre

Ensuite, nous calculons les taxes pour cette période;

Vous serez informé du montant dû sur notre compte (y compris nos frais);

Vous transférez ce montant sur notre compte client ;

Nous soumettons la déclaration et payons les autorités fiscales espagnoles.

SI VOUS LOUEZ EN COURT TERME/LOCATION DE VACANCES EN ESPAGNE ou LONG TERME À UN UNE PERSONNE PRIVÉE DANS LES ÎLES CANARIES ou LONG TERME EN ESPAGNE :

Vous devez remplir le formulaire que vous pouvez trouver ici sur notre site Internet sous cette page : www.sebleeson.com/M210AFR avant le 6 janvier afin que nous ayons les informations de base nécessaires pour faire les calculs de votre déclaration de revenus.

Ensuite, nous calculons les taxes pour cette période;

Vous serez informé du montant dû sur notre compte (y compris nos frais);

Vous transférez ce montant sur notre compte client ;

Nous soumettons la déclaration et payons les autorités fiscales espagnoles.

LOCATION COURT TERME / VV

Pour le modèle 210 toutes les dépenses doivent être déduites sans IGIC, donc le montant brut avant IGIC si précisé sur la facture.

  • Les dépenses ordinaires : eau, électricité, poubelles, IBI, frais de communauté, assurance, intérêts hypothécaires… ne peuvent être déduites que pour les jours de location.
  • Les autres dépenses ordinaires telles que le ménage, l’entretien, les frais de comptable, Airbnb ou commissions similaires peuvent être intégralement déduites, car elles sont normalement liées aux jours de location. Sur notre formulaire trimestriel en ligne, vous indiquez le total (en entier). Merci de ne pas ajouter nos frais de comptabilité car nous les prenons automatiquement en compte.
  • Dépenses extraordinaires : ce sont des éléments plus importants qui resteront dans la propriété plus longtemps, comme les meubles, les appareils électriques… ceux-ci peuvent être déduits au maximum à 10% annuellement (amortissement) mais aussi selon les jours de location.
  • La valeur du bien (construction) et les frais d’achat peuvent également être déduits avec un maximum de 3% annuellement (amortissement) mais aussi en relation des jours de location. Nous ne recommandons pas de déduire ces montants, car si vous vendez ou donnez la propriété à l’avenir, les montants déduits doivent être ajoutés au montant de l’achat et vous finirez par payer un impôt plus élevé à l’avenir, car le fisc ne permet pas de déduire les dépenses deux fois.

Vous devez conserver toutes les factures des dépenses déduites pendant 4 ans, car le fisc peut vous les demander à tout moment. Toutes les factures doivent être payées par virement ou par carte, et la facture doit préciser le nom complet du fournisseur et du client, les numéros d’identification, l’adresse et le concept de la facture doit être détaillé à la propriété. Cela signifie qu’un ticket de caisse provenant de votre quincaillerie préférée n’est PAS une facture valide et ne peut donc pas être déduit.

En cas de contrôle, le fisc peut examiner les dépenses et si la facture n’est pas correcte, il recalculera les taxes sans ces dépenses, et vous devrez payer la différence de taxe ainsi que les suppléments/amendes.

Pour le modèle 420, nous avons besoin du montant total de l’IGIC payé au cours du trimestre, car ce montant peut être déduit de l’IGIC à 7 % que vous devez payer sur vos revenus.

Important : L’IGIC ne peut être déduit que si le bien est utilisé uniquement à des fins de location. Si vous utilisez la propriété pour votre propre usage ou pour des membres de votre famille, vous ne pouvez déduire aucun IGIC payé.

LOCATION LONG TERME

Trimestriel : modèle 210 (19% ou 24%) et pas de modèle 420 (IGIC 7%) en location longue durée. Parcontre, si le locataire est une société, il y a l’IGIC a payer ainsi que la retention des impôts a faire.

  • Les dépenses ordinaires : eau, électricité, poubelles, IBI, frais de communauté, assurance, intérêts hypothécaires mensuels, entretien, frais de comptable… ne peuvent être déduites que pour les jours de location.
  • Dépenses extraordinaires : ce sont des éléments plus importants qui resteront dans la propriété plus longtemps, comme des meubles, des appareils de cuisine, une télévision… ceux-ci peuvent être déduits au maximum à 10% annuellement (amortissement) mais aussi en fonction des jours de location. .
  • La valeur du bien et les frais d’achat peuvent également être déduits avec un maximum de 3% annuellement (amortissement) mais aussi concernant les jours de location. Nous ne recommandons pas de déduire ces montants, car si vous vendez ou donnez la propriété à l’avenir, les montants déduits doivent être ajoutés au montant de l’achat et vous finirez par payer un impôt plus élevé à l’avenir, car le fisc ne le permet pas. vous devez déduire les dépenses deux fois.

Vous devez conserver toutes les factures des dépenses déduites pendant 4 ans, car le fisc peut vous les demander à tout moment. Toutes les factures doivent être payées par virement ou par carte, et la facture doit préciser le nom du fournisseur et du client, les numéros d’identification, l’adresse et le concept de la facture doit être détaillé à la propriété. Cela signifie qu’un ticket de caisse provenant de votre quincaillerie préférée n’est PAS une facture valide et ne peut donc pas être déduit.

En cas de contrôle, le fisc peut examiner les dépenses et si la facture n’est pas correcte, il recalculera les taxes sans ces dépenses, et vous devrez payer la différence de taxe ainsi que les suppléments/amendes.

MISE À JOUR IMPORTANTE (T1 2024) Nous avons le plaisir de vous informer d’un changement important dans la législation fiscale affectant les propriétaires qui louent leur propriété à long terme. Désormais, suite au récent ajustement fiscal, les propriétaires qui louent leurs biens au même locataire pour des périodes prolongées ne seront plus tenus de produire des déclarations de revenus trimestrielles. Au lieu de cela, ils ne devront déposer qu’une fois par an.

Cette mise à jour simplifie considérablement le processus fiscal pour les propriétaires et réduit le fardeau administratif associé à la déclaration de revenus trimestrielle. Désormais, vous n’avez plus qu’à vous soucier de produire votre déclaration une fois par an, ce qui vous offre plus de commodité et d’efficacité dans la gestion de vos obligations fiscales.

TAXES ET RETOURS ANNUELS

  • Modèle 425 : un sommaire pour l’IGIC (modèle 420) payé dans l’année.
  • Modèle 210 annuel : pour les jours non loués du bien ou les jours pour votre propre usage. Également, taxe annuelle pour les garages, débarras… Cette taxe annuelle est basée sur la valeur de la propriété dans le Catastro et elle est calculée à 1,1% ou 2% selon l’année de révision de la valeur.
  • Modèle 210 négatif : Cela s’applique aux clients qui travaillent avec un opérateur touristique et qui ont des retenues sur leurs factures. Les opérateurs touristiques paient la taxe au Bureau national des impôts en votre nom au cours de l’année, et en février, vous pouvez appliquer des dépenses pour récupérer une partie ou la totalité de ces taxes (uniquement si vous êtes résident fiscal dans un pays européen). Les dépenses sont appliquées comme mentionné ci-dessus.
  • Modèle 210 cero : Cela s’applique aux clients qui, au cours d’un ou plusieurs trimestres de l’année, ont plus de dépenses que de revenus. En janvier vous présentez une fiche fiscale avec les montants totaux des revenus et dépenses et le modèle 210 est présenté à zéro.
  • Modèle 347 : une synthèse des montants qui dépassent 3.005€ dans l’année auprès des fournisseurs/clients.

Les clients qui travaillent avec des opérateurs touristiques et qui n’ont pas de retenues sur leurs factures doivent présenter ce formulaire fiscal présenté au bureau national des impôts espagnol.

Les clients qui travaillent avec des opérateurs touristiques et qui ont des retenues sur leur facture n’ont pas à présenter ce formulaire fiscal présenté au bureau des impôts de l’État espagnol.

  • Modèle 415 : une synthèse des montants qui dépassent 3.005€ dans l’année auprès des fournisseurs/clients.

Les clients qui travaillent avec des opérateurs touristiques et qui n’ont pas de retenues sur leurs factures doivent présenter ce formulaire fiscal présenté au bureau des impôts des Canaries.

Les clients qui travaillent avec des opérateurs touristiques et qui ont des retenues sur leurs factures doivent présenter ce formulaire fiscal au bureau des impôts des Canaries.

AUTRES

  • Modèle 400 : Ce formulaire fiscal permet d’informer de tout changement dans le bureau des impôts des Canaries, lié aux coordonnées, aux changements dans l’enregistrement IGIC…

Si vous souhaitez lire les informations directement auprès du bureau des impôts espagnol, cela peut être fait sur leur site Web.

Impôts sur la location à Tenerife: nos frais

Impôts sur la location à Tenerife: nous facturons les frais suivants pour calculer, déclarer, payer et surveiller toutes les taxes pour vous. Il s’agit de prix forfaitaires qui comprennent tout le nécessaire, pour que tout soit toujours en ordre :

PROPRIÉTÉS SITUÉES DANS LES ÎLES CANARIES :

  • LOCATION COURT TERME/VACANCES : 120 € par trimestre par personne/déclaration. (y compris les déclarations IGIC)
  • LOCATION LONG TERME A UNE SOCIÉTÉ : 120 € par trimestre par personne/déclaration. (y compris les déclarations IGIC)
  • LOCATION LONG TERME A UN PARTICULIER : 180 € par an par personne/déclaration. (déclaration annuelle)

PROPRIÉTÉS SITUÉES EN ESPAGNE :

  • LOCATION COURT TERME/VACANCES : 180 € par an par personne/déclaration. (déclaration annuelle)
  • LOCATION LONG TERME : 180 € par an par personne/déclaration. (déclaration annuelle)

Exceptions/ajustements : par Modelo à partir de 70 €.

Contactez-nous sans engagement, notre équipe est prête pour vous!

Belastingen verhuur in Spanje