Nous ne pouvons pas le contourner pour le moment. Tout le monde est en quelque sorte entré en contact avec les mesures de la pandémie de COVID-19. Que ce soit en Belgique, en France, en Espagne ou ailleurs, on n’y échappe pas. Les mesures pour les différents pays sont donc différentes, quoi que nous en pensions, elles sont en vigueur et nous devons nous y conformer.

Mise à jour de la crise de Corona Îles Canaries et Espagne: certains aspects importants que je voudrais mentionner sont les suivants:

– Les mesures d’assouplissement qui ont pris effet en Espagne et qui, dans la mesure où la situation le permet, continueront de se relâcher en 4 phases dans les prochaines semaines, n’ont pas manqué leur effet positif. Beaucoup de gens sont soulagés qu’on puisse faire « certaines choses ». Par exemple, nous pouvons déjà revenir à l’extérieur pour une promenade ou pour le sport, et j’espère que les kilos que nous avons accumulés pourront être perdus…

– Il n’est pas encore décidé à l’heure actuelle de la réouverture des frontières espagnoles, de quelle manière et dans quelles conditions. Les rumeurs continuent, mais nous répétons que rien n’a encore été officiellement décidé.

– Les liaisons aériennes entre les îles Canaries seraient rouvertes fin juin, dans la phase 4 des mesures de relaxation, selon le président des Canaries Ángel Víctor Torres.

– Cependant, le président des Canaries, Ángel Víctor Torres, est moins optimiste lorsque nous parlons du tourisme international dans les îles. On espère que le tourisme international reviendra en août, ou en septembre ou octobre au plus tard, afin que nous puissions revenir à un cycle normal d’ici 2021.

– À partir de demain, le 4 mai, il sera obligatoire de porter un masque dans les transports publics en Espagne.

– De nombreuses voix s’élèvent désormais pour repenser au modèle touristique actuel (tourisme de masse avec hôtels tout compris). « Pourquoi les Canaries ne sont-elles pas une destination de luxe? » C’est une question qui revient souvent et à laquelle les gens commencent à réfléchir. Moins de touristes mais qui dépensent plus, moins de d’hébergements, voitures de location électriques, taxe de séjour ne sont que quelques inquiétudes ou changements de cap possibles. Ce que l’avenir nous réserve, il faudra voir …

recevez toutes les infos

Inscrivez-vous pour notre infolettre gratuite concernant l'immobilier à Tenerife et aux Îles Canaries.

Invalid email address
vous pouvez vous désinscrire a n'importe quelle moment